Les trois Lunes

Et la prophétie de la trinité du chaos s'accomplira...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre

Aller en bas 
AuteurMessage
Tereur_de-mers
Goule dégénérée
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
Localisation : Devant un écran
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: RP de la Lune d'Albâtre   Jeu 25 Jan - 23:23

LordX-mcKie


Pourquoi ne pas rejoindre un équipage qui aurait une histoire, une âme, une vie! :

"Salutations à vous amis pirates"
C'est ainsi que le capitaine LordX-mcKie s'adressa a l'ensemble des pilleurs, tueurs et autre criminels sans vergogne qui se tenait face a lui.
"Eh bien vous avez le regards bien vide mes amis.... L'aventure semble vous faire défaut. Silloner les mers a la recherche de monstres marins et d'île paradisiaques, explorer les trefonds des terres inconnues et s'emparer des trésors fabuleux... Avez vous oublié tout cela?"
L'assemblée començait a s'agiter mais le Lord continuait de foudroyer la foule du regard:
"eh bien cela vous enerve que l'on vous parle ainsi? il y a peut-être une raison! Que faites vous ici dans ce taudis minable a part écluser du rhum et rassasser toujours vos vielles aventures sans intêret? Allez rejoignez moi, abandonner votre âme car elle ne vous sera plus d'aucune utilité, rendez vous immortels et marquer l'histoire de votre épée sanglante.
Âmes damnées.... la Lune d'Albâtre vous appelle..."

**********************************

Voici en quelque sorte ce que j'attend des pirates qui voudront rejoindre notre équipage. Tout juste issue de l'équipage la lune sanglante je cré aujourd'hui la dernière lune qui permettra de former une ligue. Pas de limites de xp (a part les 5000 nessecaire bien sûr), ce que nous cherchons ce sont des pirates motivés pour entretenir un forum sur l'histoire de l'équipage (dont le forum s'ouvrira prochainement) que chacun invente au fur et à mesure.

Sortez du moule et trouvez une nouvelle raison de faire vivre votre pirate!!

Je vous attends

votre dévoué
LordX-McKie

Lady_Rogue


la jeune lady regardait son mentor pour les arts de l'esprit arranguait la foule qui ne semblait pas bien comprendre ce qui lui arrivait.
elle ne comprennait d'ailleurs pas leur réaction. peut etre pour avoir combattu auprès de LordX-mckie avec la lune sanglante. elle était sûre qu'il serait un bon capitaine, bien qu'il lui arriva de le detester de temps en temps. elle finit par se lever de sa chaise et par monter sur la table devant elle. j'aime elle n'aurait cru faire ça pour lui.
"Etes-vous des vrais pirates ou non ?
LordX-mckie est un bon capitaine et je ne vois pas pourquoi vous refuseriez son offre."
puis, les joues rouges d'avoir parlé en public, elle se descendit de la table et se rassit sous le regard étonné du lord et celui perplexe des pirates.
elle sourit au lord. elle se demandait si elle n'aurait pas du dire à la foule qu'il valait mieux etre mort pour venir dans l'équipage de son mentor. et puis zut, ils s'en rendront compte par eux même.

LordX-mcKie


LordX était accoudé au comptoire, sa présatation n'avait pas l'air d'avoir eu un grand effet et il commençait à se demander si l'esprit de la piraterie n'était point mort...

"-Que fait-on Milord? essay-on nous de trouver un taudis plus aventureux?
-Je le crois LadyRogue... D'ailleurs ceci n'as même pas le mérite de porter ce nom, ce n'est qu'un salon de thé pour pirates oisifs et couards!"

Cette dernière remarque fit stoper toute discussion dans le troquet, tous fixait les deux inconnus d'un air bélliqueux. Le Lord et la Lady se regardèrent puis un rictus leur déforma le visage:
"une bagarre... au moins nous ne serons pas venus pour rien!"

Ils portèrent la main à l'épée lorsque soudain une piratesse s'interposa devant eux...

BlackDiamond


Blackdiamond se tînt face au lord
-Non vieille barrique ce n'est pas une solution.Venez donc, je risque d'avoir des futures âmes torturées pour vous.

Le lord et la lady rangèrent leurs armes et d'un même pas s'en allèrent du batiment sordide.

De cette soirée, aucun souvenir ne trouva sa place dans aucun des pirates présents, pour eux, l'ignorance était préférable

DavermasteR


cétait il y a 15 ans environ , dans un mystérieux village , par une journée tranquille que tout soudain pris une tout autre tournure ...

de nombreux pillars ,voleurs et assassins envahirent ces lieux , mettant à feu et à sang , tout ce qui leurs passaient sous le nez le village fût rasé de la carte !

Pas si loin de là , un jeune capitaine LordX-mckie vint au abort des rives de ce village trouvant cachée dans un arbre , une jeune fillette en larme qui venait de tout perdre absolument tout !!
Le capitaine emporta la fillette avec lui car il n'y avait plus rien pour elle dans ce lieu ...

durant son enfance il apprit à la connaitre il l'entraina durement à tout type de combats ...il en fit une guerrière redoutable.
les années passèrent , quand elle fut en âge de prendre ses propres décisions , elle accepta de passée sa vie ,de la donnée pour protégé et servir celui qui l'avait receuillit jadis .
quelque années passèrent encore ...

maintenant rendu à 21 ans , l'histoire de la jolie jeune femme peut maintenant contiuer ...

Zangara


Zangara, pirate en soif d'aventure, avait entendu parlé du Lord par une petit message dans une bouteille.

Adepte de la magie noire, Zangara, qui n'était certes pas encore mort, avait tout de l'allure d'un vieux nécromancien blasé plutôt que d'un pirate, mais ceux qui doutaient de sa vivacité se voyaient rabattre leur caquet par les moulinets de sa fidèle épée.

Soupsonné d'utiliser la magie dans les combats au corps à corps censé être "loyal", Zangara fut souvent disqualifié des tournois, son argent il le trouva alors dans de nombreuses quêtes.

Fatigué des pirates qui ne réfléchissent pas avant d'agir, des gros types baraqués qui se la joue barbare mais qui ne valent pas un caramel lorsqu'il s'agit de monter un plan d'attaque contre une cible un peu plus difficile qu'un simple navire marchand, Zangara décide alors de s'approcher du Lord afin d'en savoir plus.

"Je suis de ceux qui cherchent une véritable aventure, je suis prêt à y consacrer mon âme"

*Une lueur verte brilla un instant dans les yeux de Zangara*


BlackDiamond


"Vois tu mon lord.... Que ne t'avais dis quand aux âmes profondèment noires qui sieds si bien à la Lune ?
Bientôt mon lord, patience... Nous serons à nouveau réunis et grâce à l'ange du soir, nous formerons la trinité du chaos...."

LordX-mcKie


LordX comtempla le pirate qu'il avait face à lui...

"-Ainsi tu veux te joindre à moi, bien... cependant en vaux tu vraiment la peine?
-Je suis de ceux qui cherchent une véritable aventure, je suis prêt à y consacrer mon âme"

La conviction de Zangara faisait du mal à voir... une si jeune âme. Davermaster elle aussi semblait sceptique à son sujet.

LordX-mcKie repris:
"-Ton âme, mmmmh sâche que la ou tu iras elle ne te seras plus d'aucune utilité. Mon avis est que tu ferais mieux de rebrousser chemin, le pouvoir et l'ambition t'ont aveuglé; enfin je ne représente point ce que tu cherche."

Zangara sentait la fureur monter en lui:

-eh bien soit, si tu n'es pas ce que je recherche je ne devrais avoir aucun srupule à te pourfendre!
-Etant donné que je suis déja mort par le passé, je ne pense pas risquer grand chose. Cela reste tout de même interessant... DavermasteR, il est pour toi..."

DavermasteR


Pour obtenir un moment de répit bien mériter et faite le plein de munitions , de provisions et de marchandises diverses , LordXmcKie chargea chaquun de ses membres de son équipage de faire une tâche diverse ( un matelot pour chaque chose ). La belle DavermasteR fût mit à la tâche d’aller chercher les potions et elixirs en tout genre chez le sorcier du coin ...

Elle prit toutes les choses que l’équipage avait de besoin , donna une bourse de 500 drakos au sorcier et 50 de plus pour le ses bons services et judicieux conseils …le sorcier la remercia en lui donnant une mystérieuse fiole remplie d’un liquide violassé ; le sorcier dit’’ buvez cet elixir en cas d’une mort certaine , mais les effets qui vont suivrent par contre ça j’en ai pas la moindre idée ‘’ elle mit la fiole dans sa poche , DavermasteR partit rejoindre Lordx d'un air troublée !

les membres de la Lune d’albâtre revenus au navire … le capitaine donna l’ordre de repartir en mers …DavermasteR jeta un dernier coup d’œil sur cet acceuil portuaire et s’aperçue que tout , était disparu , envolé comme par magie …. Mystère !!

****************************************

Par une après midi en mer , après un abordage réussi sans la moindre complication , une altercation éclatat entre zangara et DavermasteR , les deux commencèrent à échangé viles coups d’épées sans relâche les deux s’échangeais coup pour coup … quand soudain Zangara lui fit un vilain tour de passe passe , DavermasteR fendit l’air de son épée , fut transpercée pas celle de ce soi-disant acolyte ….Vieux fou ! dit elle , dans ses derniers soupirs … elle sortit donc la fameuse fiole que le sorcier lui avait précédemment donné et l’ingurgita d’un seul coup ….

Soudainement Davermaster cicatrisa aussitôt toute ses blessures infligés auparavant , ses yeux devinèrent rouge comme le sang et elle s’évanouie aussitôt …

Quelques heures plus tard davermaster revint sur le pont , la stupéfaction de tous ceux qui l’entourait fût l’unanimité ,autre que son regard de sang qui avait resté , de mystérieuses ailes lui avait poussées !!! La potion avait fait mutée davermaster en ange démoniaque ….
Terrifier et soulager de cette transformation DavermasteR regardit tous le membres de léquipage de la lune dablâtre et attendit leurs jugements …


gegelapatate


Sa brève allocution terminée, LordX-mcKie sorti de la caverne. Accoudée au bar, un verre de rhum arrangé à la main, la jeune gegelapatate n'avait rien perdu de la scène. Les paroles du pirates l'avait intriguées. Contrairement au ramassis de mouettes écervelées qui l'entouraient, elle n'avait pas participé au brouhaha contestataire qui avait suivi le discours du capitaine.
Car au fond d'elle même, le désir d'aventures la brûlait, bien présent. Un jour, elle l'assouvirait. Un jour, elle aussi prendrait place dans un équipage prestigieux au sein duquel elle pourrait montrer sa force et sa générosité;
Mais pour l'instant, la question ne se posait même pas. Comment attirer l'attention d'un pirate aussi vaillant que LordX-mcKie alors qu'elle ne possédait aussi peu d'expérience...
Sur le tabouret à côté d'elle, le vieux Darmos visiblement rond comme une bourrique, s'écroula au sol dans un tapage assourdissant. Elle lui jeta un regard apitoyé puis regarda son verre. "Pas question que je finisse comme lui", raisonna t-elle. Elle se leva, serra fort son arme dans sa main et sorti de la taverne d'un pas rapide et décidé.
"Il faut que j'aille parler au lord..."

Zangara


Zangara fixa la nouvelle forme de DavermasteR et décida que c'était un peu grace à lui cette métamorphose en plus d'avoir montré son agileté par un tour de passe-passe.

Celà ne suffit pas à impressioner le Lord, Zangara décida alors de partir seul à la recherche de trophée de chasse. S'il parvenait à aligner devant tout le monde une collection de tête de Léviathan argenté, son expérience ne serait plus à prouvé.

LordX-mcKie


"-Eh bien Daver comment te sens tu? ce nouveau corp te sied t'il?
-Je ne sais trop quoi en penser mylord"

LordX regardait sa protégée affalée au sol et se sentait enfin soulagé...
Il n'avait trop su quoi faire de Daver durant son enfance. Cependant il a su tout de suite qu'un jour le choix devrait se faire: pour être entierement partisante de la Lune d'Albâtre il fallait qu'elle meurt... d'une manière ou d'une autre.

Certes il aurait préféré la ramener a la non-vie lui-même mais bon, il en est ainsi.

"-Mylord, qu'allez vous faire de moi désormais? oh, diable... je ne sais même plus ce que je suis...
-Ce que tu es? Une sans-âme, une non-vivante. Tout comme moi d'ailleurs... Ne t'es tu jamais demandé d'ou venait mes pouvoirs?"

Et le Lord expliqua qu'il avait étudié les arcanes de son vivant, il lui raconta aussi comment il avait "tué" la capitaine Blackdiamond; cependant il resta très discret quand a sa mort et son rang, ses sujets semblait le faire souffrir.
Son récit repris a la découverte de Murray, son stupide crâne maléfique qui le suivait partout (du moins j'usqu'à ce qu'il le laisse sur la Lune Sanglante à son départ!
Enfin il conta son recrutement dans la Lune Sanglante par le Capitain Daymned qui reste son maître à ce jour; et enfin ses retrouvailles avec son amante Blackdiamond.

Fatigué d'avoir tant parlé le Lord parti pour se retirer en cabine

"Mylord, et quand à ma nature?
-Tu la decouvriras par toi même ma belle
-Et le vil Zangara?
-S'il revient sans avoir accompli ses promesses je me chargerai moi-même d'en faire un esclave-zombi..."

zangel


deux ames enlacées regarderent le lordx .
la jeune femme regarda cet homme geticulant en parlant .

"Mon amour , hihihihi regarde moi ce lord il ne chagera jamais , laissont le ne nous montrons pas vient allons y mon amour"

la jeune femme et l' homme sortirent en lansant au lordx ce doux message qui sonna a ses oreilles: " lordxounet, que les flots te soit favorables mais que ton epave flote apres notre passage mouhahahahaaaa"


la jeune femme enlasa le jeunne homme, en quelque coup d'aile l'ange aux larmes de sang et bibipuma disparurent vers la lune d'eben

DavermasteR


DavermasteR était seule sur le pont ce soir là ,par un ciel étoilé, debout à regardée ce quelle était devenue ,dans le reflet que la lune qui faisait miroité l’océan .
(Elle se parle à voix haute )
-Que suis – je devenue ? oh que je regrette mon corps de peau, de chair et de sang ;mais à la fois je sais que autre que mes blanches ailes et ma vision ensanglantée ,je suis demeuré la même ,mes talents aux combats et aux tirs sont demeurés les mêmes , ma soif de vaincre et de pourfendre l’adversaire et de tenir mon serment envers LORDX demeura à jamais ; cepandant , je sens la présence d’un force , d’une immense force en moi ,une force indéfinie et incontrôlable pour le moment,depuis mon passage vers le monde des non vivants . Je n’ai pas peur de ce que je suis devenue mais plutôt de ce quil peu arriver , Je ne sais pas vraiment si je vais demeurer tel que je suis présentement ou ce n’est que le commencement d’un vaste métamorphose …

Le caractère qui était si fort auparavant ,était devenue si fragile . Des larmes de sang , de rage et de colère ,coulaient sur son si doux visage …

Cette nuit la DavermasteR resta longuement à se poser d’innombrables questions de la sorte , les larmes ne cessaient de tombés, ne sachant pas quoi faire …

_________________
La Mort est notre lot à tous, la repousser est un acte futile et insensé. L'accepter, c'est vivre sans craindre le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tereur_de-mers
Goule dégénérée
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
Localisation : Devant un écran
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Jeu 25 Jan - 23:24

Ghalmaraz


Assis dans un recoin de la sordide taverne Ghalmaraz n'arrêtait pas de repenser au discourt que le Capitaine LordX-mcKie avait prononcé la veille et si l'aventure et les richesses promises ne lui étaient pas totalement indifférentes, il y avait quelque chose...quelque chose d'autre qui le poussait à rejoindre la lune d'albâtre.
Peut être cela provenait-il de son passé, dont le seul souvenir qui ne lui fasse aujourd'hui défaut était un visage.Le visage d'un frère dont il n'arrivait pas à se souvenir du nom.

"Mais quel importance a tout ceci de toute façon " se dit il ; au moins pourrait-il briser quelques crânes, et cela valait bien quelques sacrifices.
Et sur cette pensée il se dirigeât vers la sortie du taudis, que tous ces soûlards osaient appeler taverne. Il se faisait tard et il était temps d'aller parler au capitaine.

BlackDiamond


"Eh bien comme, comme je vois, ta lune avance fort bien mylord... Et tes recrues ne manquent pas de courage... pour l'instant..."

Astarte


Je me faufilais dans ce lieu de RDV propre à tout les pirates.Arrivé au bar :
« Un verre de rhum »Attelé au bar je pensais tout en regardant mes compagnon d’infortune, les autres pirates, les alcooliques (^^) Salutation je me nomme astarté !! Pour ceux ayant une culture un peut développé dirons que mes parents on eut un humour assez douteux ! Je vous explique : Astarté est la Déesse phénicienne de la lune et de la fécondité, belliqueuse mais aux fonctions guérisseuses. Protectrice du souverain et de sa dynastie. Et je me retrouve a postulé pour l’équipage de la lune d’Albâtre…Soit passons je fait parti d’une race plus communément appelé datenshi…(ange déchu) leur particularités sont très peu connue des simples mortels. J’ai toujours rêvé de faire parti d’un équipage… et de marauder sur les mers (comme mes parents on pu le faire, la piraterie est une tradition familiale dirons nous).
Voila se que j’aurais voulu dire a mes nouveau compagnons dans cette taverne ou certain se retrouve. Mais je n’en est pas le courage…grotesque pour une pirate.Arf un jour peut être je vous montrerais a tous l’étendu de mes pouvoirs !!En attendant je décidais d’aller me défouler un peu ailleurs.

LordX-mcKie


Sur le pont LordX était satisfait...
Son entrprise dans la taverne n'avait pas été totalement vaine.

S'il sentait d'ici les esprits qu'il avait perturbé, il sentait aussi les plus fort, ceux qui n'avait pas eu envie de fuir...
Il ne pouvait y mettre de visage, encore moins des noms, mais il savait pertinemment qu'ils viendraîent ici. La lune d'albâtre nourissait la volonté des âmes torturés et celle-ci en voulait plus encore.

En attendant ses futurs pirates le Lord scruta le pont, et ce qu'il vit ne lui plut guère. Un désordre monstrueux reignait ici, il n'avait pas encore pensé à se fournir en esclaves-zombis.

"La nuit s'annonce claire, parfait ces pauvres humains seront de sortie"


Il s'en alla donc dans les dédales du port et massacra nombre d'hommes, la plupart venait d'ailleurs de cette taverne en ruine qu'il avait quitté la veille. Tous après avoir été transpercé, brulé ou encore tailladés se relevèrent.Ils marchaient en silence vers leurs nouveau navire conscient de leur tache desormais primordiale: tenir le batiment inpecable...

L'excursion fut d'autant plus jouissive pour le Lord qu'il se savait observé... une jeune fille, elle était dans la taverne. Si cette tuerie ne l'avait pas repoussée, il pourrait peut-être en faire quelquechose...

Il s'en retournât sur la Lune, il avait son cota de main d'oeuvre, il ne restait plus qu'à acceuillir ses nouvelles recrues...

********************************************

Tandis que le Lord attendait sur le pont de son navire, il reçut enfin le message qu'il attendait depuis son départ de la lune.

Ce message arriva sous la forme d'un cri, en fait un homme courait sur le port d'ammarage du la Lune. On aurait dit qu'il voulait se debarrasser au plus vite de sa jambe tellement il la secouait en tout sens.
Il vit l'homme s'écrouler à terre frapant de son pied et ses poings une chose blanchâtre obstinement accroché à sa jambe. LordX reconnut, enfin l'exquise delicatesse de Murray.

Hrp: Murray est un crâne maudit démoniaque (et oui ca fait beaucoup pour un seul être) que X-mcKie avait trouvé lors d'un pillage de tombeau. La malédiction de murray portait sur le fait de devoir pirater sans tronc ni membres ce qui vous l'avourez est légèrement génant! Cependant le Lord avait trouvé très vite de mysterieuse raison de s'enticher de ce crâne railleur et grincheux et ce-dernier l'avait suivi lors de ses aventures au sein de la lune sanglante :Hrp

LordX s'en allat donc détacher Murray de la jambe du pauvre homme. Celuici les yeux exorbités s'enfuit a toute jambe (ou du moins de ce qu'il en restait).

"-Que fais tu-ici l'antiquité? demanda le Lord
-J'apporte un message de BlackDiamond, la Lune sanglante sera bientôt prête à repartir et elle t'enverra bientôt Terreur_de-mers en renfort.
-Bien et tout cela nessecitait que tu fasse une nouvelle fois preuve de cannibalisme?
-Vous connais peut-être une meilleure facon de se deplacer quand on a pas de corps Mylord?"

Le ton mielleux de Murray enervait toujours autant le Lord, cependant le message était à la hauteur de ses esperances... bien, il lui fallait de nouvelles recrue avant l'arrivée de terreur...

Ghalmaraz


Lorsque Ghalmaraz l’approcha pour lui demander à faire parti de l’équipage de la Lune d’Albâtre LordX-mcKie ressentit une impression bizarre : cet homme ne semblait pas être ce qu’il était, était-ce son nom ou bien cette apparence ,il n’aurait pu le dire ; Mais qu’importe la Lune d’Albâtre avait besoin d’un équipage et Ghalmaraz semblait convenir : plus la moindre parcelle de vie ni d’humanité ne brûlait en lui, la non vie l’avait enveloppé et ce depuis longtemps et quiconque l’avait vu sans sa longue cape noire ne pouvait en douter car ce qui s'y cachait n'était plus que l'ombre d'un corps aujourd'hui disparu.
Cependant LordX-mcKie ne pu se défaire de ce sentiment étrange, ce nom, cette allure, tout chez cet être lui semblait familier mais pourquoi ? L’aurait il déjà vue, combattu ou même tué, non c’était autre chose. Puis il y eut ce flash, cette vielle légende qui lui revint soudain en mémoire. Elle parlait de deux frères, l’un était juge, l’autre bourreau et tout deux, de leur vivant ,furent de véritables fléaux pour ceux qui n’étaient pas humain. En effet la légende raconte que les deux frères avaient voué leur vie à détruire nécromants, démons et autres entités maléfiques,et ce après le décès de leurs parents lors du passage d’une horde de la non vie. Cependant lorsqu’ils retrouvèrent la personne responsable de la mort de leurs parents, le lichemeister Heinrich Seelendieb (voleur d'âme), la chance tourna. Oh bien sur, ils le capturèrent, le jugèrent, puis l’exécutèrent de la seule méthode capable de tuer et d’anéantir la puissance d’un lichemeister: en lui écrasant la tête d’un coup de marteau. Mais Heinrich Seelendieb lança tout de même une de ses plus puissante malédiction avant d'expirer son dernier souffle.
Lors de la mort du dernier des frères bien des années plus tard , celle-ci ,accomplit son oeuvre. Un jour l'on retrouva leurs tombeaux vide. Peu savent ce qu’ils leurs arrivèrent mais la légende raconte que la non-mort était devenue leur lot. La malédiction cependant ne fit pas que les faire se relever d'entre les morts, ils étaient devenus l’exacte contraire de ce qu’ils avaient été de leur vivant. Pourchassant ainsi sans répit les hommes de bien et de justice. On raconte même que leurs premières victimes furent ceux qui leurs avaient succédés : leurs propres fils. LordX-mcKie s’interrogeait encore plus, qu’est ce que cette légende avait à voir avec Ghalmaraz, il ne pouvait pas être l'un de ces deux frères. Mais que penser du souvenir du visage de son frère et de cette obsession de vouloir fracasser des crânes ….y avait là un lien?
LordX-mcKie décida de l’accepter à bord, ne correspondait- il pas à ce qu’il recherchait, et avec le temps peut être trouverait-il la clé du mystère. De plus dans l’hypothèse plus qu’improbable qu’il soit l'un des frères de la légende il ne pouvait faire qu’une recrue de choix." Une dernière pensait lui traversa alors l’esprit : "si l'hypothèse se vérifiait ne pouvait-il pas réunir les deux frères? …"

ElLobo


Quand il était entré dans cette taverne mal famée, des rires moqueurs l'avaient accueillis. Pourtant, ElLobo n'y pretait plus attention depuis bien longtemps. Il savait qu'il pouvait compter sur ce corps frêle, même contre des pirates de deux fois sa taille. Accoudé au comptoir, une bouteille moitié vide face à lui, un verre à la main, l'autre sur le pommeau de son épée, il se reposait tout en observant les moindres faits et gestes de celles et ceux qui l'entourraient. Au milieu du brouhaha, une voix se fit alors entendre et tous se turent. Un homme parlait. Il cherchait un équipage pour son navire. ElLobo l'écoutait, un peu distrait, pas tout à fait interéssé. Il ne pouvait pas lacher son capitaine, d'autant que celui-ci lui avait confier son bateau en son absence. Mais que pouvait-il faire, seul. Pourtant, même si cette solitude lui pesait, il gagnait fréquement ses combats et se disait que quand son capitaine reviendrait, ils pourraient changer leur coquille de noix.
Quand l'autre eut fini de parler, ElLobo sorti de la taverne après avoir vidé sa bouteille. Sa démarche peu assurée était contre balancée par le perroquet qu'il avait à l'épaule, un perroquet borgne du nom de Fortuna qui lui mordillait l'oreille.

LordX-mcKie


L'esprit torturé de Ghalmaraz avait plu de suite au Lord, et même si celui-ci sentait le mystere qui pesait sur la non-vie de celui-ci, il ne chercha pas à en savoir plus... cela viendrait avec le temps.

L'envie de repartir en mer était toujours aussi forte... cependant DavermasteR n'était pas encore remise de sa transformation. De plus de nouvelles âmes semblait attendre leur moment pour les rejoindre....

Zangara


C'est alors que Zangara fit de nouveau apparition.
Il semblait bizarre, plus trop le même. Sa voix était caverneuse.
"Voilà lord, quelques têtes de Léviathan argenté".

On aurait dit qu'il avait laissé sa vie au cours des combats, mais qu'il ne s'en était pas rendu compte ! Rappelons que Zangara est berçé dans la magie noire, sans doute un ancien sort de "Rappel" lançé sur lui-même "au cas où" lui avait permi de rester vivant... ...sans savoir qu'il est mort.

"Ai-je assez d'expèrience pour rentrer dans votre équipage à présent ?"

tereur_de-mers


Lorsqu'il posa le pied sur le navire de la Lune d'Albâtre, il fut agréablement surpri par le spectacle qu'il vit.
-Ainsi, tu as déjà réussi à trouver sept âmes damnées et une horde d'esclaves zombis, banshee. C'était bien la peine que j'ammène cette bande de damnés pour nous servir !
En effet, une vingtaine de personnes le suivaient, mais leur expression était étrange. C'était une expression de souffrance, comme s'ils souffraient sans cesse. S'ils suivaient Tereur c'est parce qu'il avait dévoré leur maitre. Un revenant qu'il avait affronté et dont il avait absorbé l'âme morsqu'ils avaient été sur l'ile de Zalos. Depuis lors, les gens qu'il avait emprisonné dans une souffrance éternelle (ils étaient torturés depuis plus de siècle) suivaient Tereur, leur nouveau maitre.
-Bon, parlons plus sérieusement. As-tu mis ces recrues à l'épreuve ?
LordX ne répondit pas.
-C'est bien ce que je pensais. Alors écoutes. Je vais devoir retourner sur l'ile de Zalos pour passer le portail que gardait le revenant que j'ai affronté et ainsi me rendre dans les terres de Kil'Throrg pour rencontrer l'homme, ou plutôt la "chose", qui a envoyé le sorcier que toi et Rogue avez tué dans notre monde. Bien sur, je ne te demanderais pas de m'accompagner, au contraire, tu dois continuer à rassembler des âmes, mais si une ou deux de tes âmes damnées pouvaient m'accompagner pour prouver leur valeur, cela serait surement très instructif pour eux. N'ais crainte, je ne veux que le rencontrer, donc je te ramenerais tes recrues en bon état. A toi de décider qui me suivra et quand.

ElLobo


ElLobo était toujours partagé éntre sa loyauté envers son tout premier capitaine, la lassitude liée à la solitude et l'envie de plus en plus dévorante d'aventure.
Il était retourné dans le tripot où il avait entendu l'allocution de LordX-mcKie pour "prendre le température". Hélas, les soulards étaient retombés le nez dans le rhum. Il essaya bien de demander, discretement, quelques infos à une des catins de la place mais n'eut en guise de réponse qu'un regard froid. La fille, après l'avoir toisé, lui tourna le dos.
À ce moment là, il se méprisa, il detesta ce corps qui lui ôtait toute crédibilité et s'en fut, davantage irrité contre lui-même qu'autre chose.
Il voulait que tout ça change!
Il entra dans la première ruelle sombre, sorti son poignard, s'agenouilla, fit quelques gestes et disparu avec son perroquet.

tereur_de-mers


Tereur commencait à sérieusement s'impatienter. Certes, sa mission ne pressait pas, mais il aurait aimé avoir des réponses des membres de l'équipage plus tôt. En attendant, il tournait en rond dans sa cabine, qu'il avait retapissé, en attendant mieux, avec les entrailles du capitaine d'un équipage de pirates mortels qui les avait attaqués. Peut être, se disait-il, qu'un des membres de l'équipage viendrait lui demander à l'accompagner dans sa mission.

_________________
La Mort est notre lot à tous, la repousser est un acte futile et insensé. L'accepter, c'est vivre sans craindre le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tereur_de-mers
Goule dégénérée
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
Localisation : Devant un écran
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Jeu 25 Jan - 23:25

Eaque


Errer sans but, voilà ce à quoi il était réduit depuis que son ancien équipage l’avait passé par dessus bord pour une raison aussi futile que le fait de se relever après s'être fait embrocher lors du dernier abordage. Pourquoi tous ces mortel ont il peur de la non-vie eux qui rêvent souvent de l'immortalité.

Et maintenant son codex était vide; ce codex, lointain héritage de son passé, contenant toute sa vie… Qui était-il déjà ? Ah oui son nom Eaque (du moins c’est ce qu’il avait lu en sortant de sa tombe) qui était toujours inscrit sur son codex, mais tout le reste était perdu dans les brume de sa mémoire. En fait à part son nom la seule chose dont il pouvait se souvenir clairement était la tâche qui fut la sienne.

Quelles sont ces paroles portées par le vent ? " … amis pirates … aventure …. Sillonner les mers … abandonner votre âme … immortels ….Ames damnées.... la Lune d'Albâtre vous appelle...". Enfin voilà un appel pour moi.

Eaque se mis alors en quête de ce navire la Lune d'Albâtre. Cette nuit là de nombreux mortel le virent, vieil homme portant un livre trop lourd pour lui, mais qu’importe pensa-t-il dans peu de temps de nouveaux je pourrai les juger.

Enfin la Lune d’Albâtre et apparemment d’autres non-mort était arrivés avant lui, de très puissant même. Une impression de familiarité s’empara de lui au contact de ces êtres ou de l'un d'entre eux, il lui faudra élucider cela mais pour l’instant une seule chose importait trouver le capitaine. Là il parlait avec … Terreur_de-mers … tel était le nom inscrit sur le codex. Une fois Tereur parti Eaque s’approcha de LordX-mcKie et déclara « Capitaine permettait moi de mettre mon épée et mon codex à votre service. Si vous acceptez, apposez votre marque ici » et Eaque, à genoux, lui tendit grand ouvert son codex, une plume en équilibre dessus. C’est à se moment qu’une des pensées de LordX-mcKie lui traversa l’esprit ..... l’image d'un passé séculaire !

**************************************

Au moment où le capitaine apposa sa marque le CODEX LIBRIUM LEXORUM INFERNICUS reprit vie. La seule foi où il avait senti autant de puissance dans ce livre c'était lorsqu'il l'avait arraché des doigts du précédent maître liche à l'avoir possédé.
Maintenant il pourrait pleinement accomplir sa tâche pour la gloire de la Lune d'Albâtre et des maîtres de la non-vie.[center][b]

_________________
La Mort est notre lot à tous, la repousser est un acte futile et insensé. L'accepter, c'est vivre sans craindre le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zangara
Inconnu


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Lun 29 Jan - 2:11

Zangara étudia un moment la proposition de terreur_des_mers.
L'Ile de Zalos... Cela pouvait être interessant... Très interessant... Surtout si... Un nouvel arrivant tenant un étrange codex venait de le sortir de ces considerations. Il décida d'aller s'asseoir à sa table et de ne pas penser à la mission de terreur_des_mers. Après tout, Zangara avait déjà fait ses preuves pour entrer à la Lune d'Albatre, et il trouvait qu'il n'avait pas encore assez d'expérience pour entrer sur l'Ile de Zalos.

Indice de RP : Considérant que Zangara n'est même pas encore au courant à ce stade de l'aventure qu'il est mort (voir description Charte) il a donc encore cette légère appréhension instinctive "ne pas prendre de risque" qu'ont la plupart des vivants. Peut-être quelqu'un pourrait-il lui prouver qu'il est bel et bien mort et s'en étonner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordX-mcKie
Admin
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Localisation : Quelque part de sombre, très sombre... vous ne voyez pas? normal c'est sombre...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Jeu 15 Fév - 21:58

ElLobo


ElLobo venait de mettre le pied sur une plage déserte. Un lagon tranquil, loin du tumulte qu'il venait de quitter. "Enfin je vais pouvoir réflechir" dit-il à l'adresse de Fortuna, son peroquet.
Il fit quelques pas, en direction d'un cocotier qui poussait là. Fortuna en fit tomber une noix. ElLobo l'ouvrit d'un coup d'épée et la partagea avec son protégé. Il s'allongea et prit enfin le temps de penser à la situation. Devait-il partir? rester? changer? serait-il accepter par le capitaine et le reste de l'équipage? d'autant que cet équipage est "particulier". Mille questions et interrogations se bousculaient. Du regard il demanda son avis à son compagnon qui, de son oeil rond, sembla lui dire de foncer.
Sa décision était enfin prise après quelques jours passés sur cette plage paradisiaque. Il entra dans la forêt toute proche, se pencha, tatonna, sorti son couteau et disparu.
...
Quand il sorti de la cabine de son capitaine, il jeta un regard alentours. Le bateau approchait du port. Il le laisserait en mouillage, le temps que la situation s'arrange. Il avait son paquetage sur une épaule, Fortuna sur l'autre et s'en fut dès l'amarage terminé. Il n'eut pas même un regard pour ceux qu'il quittait, le coeur partagé entre soulagement et apréhension.

ElLobo


Etait-ce le hasard? ElLobo venait d'aborder dans un petit port, sans prétention avec à peine quelques barques de pécheurs. Un petit port tranquil dans lequel le navire qu'il laissait serait en sécurité le temps nécéssaire. Il y avait un autre navire d'importance, la Lune d'Albâtre. ElLobo erra quelques temps près des quais crasseux qui sentaient le poisson pourri, la pisse et la bile. Il essayait de demeurer discret tout en tentant d'aprecevoir l'homme qu'il avait entendu prononcer une harangue si violente dans ce bar miteux. Il avait l'impression que cela faisait une éternité.
Enfin, il le vit descendre. Il lui emboita le pas et une fois que le navire ne fut plus en vue, il l'aborda timidement. Ho, il ne voulait pas grand chose, juste faire parti de cet équipage et obéir à cet homme qui lui était apparu comme si charismatique. LordX-mcKie dégageait une espèce d'aura qui avait une forte influence sur ElLobo, qui l'attirait irrésistiblement. Quelques heures plus tard, quand le capitaine revint à son navire, il n'était pas seul. Un homme fluet et son perroquet l'accompagnaient.


solstice




Érinye depuis toujours, Solstice a toujours été fière de ce qu'elle était. Mais elle étais moitié déesse moitié érinye et celle si ne voulait plus la gardé dans leur troupe puisqu'elle n'avait pas seulement de la haine qui coulait dans sa veine comme ses consoeurs... Elles l'ont toujours rejeté puisque ses grandes ailes étaient la seule ressemblance qu'elle avait des érinyes. Elle quitta alors ces créatures et errait un peu partout où elle pensait trouver qui voudrait bien d'elle. Une de ces nuits lorsqu'elle se sentait seule, elle se balladait sur les côtes et puis elle vit un navire où elle pouvait voir quantité infime de personnages qui semblait n'être pas comme les autres. Elle apercu alors ce grand gaillard qui semblait être le chef de tous ces êtres. Il n'avait pas l'air très docile mais peut-être l'accepterais t'il parmis eux. Elle désir plus que tout continuer d'être une si grande aventurière mais ne savait pas trop qui l'accepterais tel qu'elle se présentait... Mais elle sentait que cette fois, elle ne serait plus seule. Elle avanca gracieusement vers le navire quelque peu délabré et se pointa le nez en regardant toutes ces personnes. Puis... elle se senti épié. Le capitaine LordX-mcKie était maintenant derrière elle et sentait déjà son ennui et savait ce qu'elle désirait. Il la regarda, fi un tout petit sourire en coin... et puis lui pointa le navire.. ce qui voulait dire.. Tu es la bienvenue dans notre équipage demoiselle. Elle pénétra dans ce grand bateau la gorge noué souvie du capitaine qui lui a offert une nouvelle vie.

LordX-mcKie



"Hmpf... ce port est décidément bien déçevant..."

Voilà des jours que le Lord attendait en vain aux bords de ces quais poisseux, des jours qu'il se refusait à lever l'ancre... toujours en quête de nouvelles âmes.

L'ennui qui avait conquis Tereur l'atteignait désormais, il fallait du nouveau, il ne voulait pas laisser ces vieux os poreux prendre plus longtemps l'humidité stagnante de ce lieu délabré.

Enfin vint le premier, Eaque le Liche. Ce dernier semblait tout juste de s'extraire de la tombe tant sa chair n'était que lambeaux et putréfaction...
Le Lord avait espéré plus frais, cependant il savait pour des raisons très personnelles que les décomposés avait une volonté infléchissable.
A la demande du cadavre, il marqua son Codex de son sceau, et l'autorisa à poser le pied (ou du moins ce qu'il en restait) sur le pont.


Ensuite vint le deuxième, ElLobo .
Celui-ci, le Lord l'avait repéré depuis bien longtemps, cependant son esprit avait été difficile à corrompre. Il était homme à responsabilité, ce qui as la facheuse tendance de pourvoir sa victime d'une morale en acier trempé, armé puis galvanisé.
Il l'avait retrouvé dans les basses rues du port, les coupes gorges où le Lord aimait à sa promener pour digérer ses derniers attentats à la vie d'autrui.
En effet le Sorcier n'était pas rentré seul au navire, car planté par la cuisse, il trainait le corps d'ElLobo à sa suite...


Puis la dernière, Solstice... Il ne savait trop quoi en penser. Il n'avait pas vraiment décidé qu'elle irait sur le navire... mais son inconscient avait déjà choisi pour lui... étrange...
Quoiqu'il en soit il s'était retrouvé à l'envoyer à bord sans aucune raison apparente. Et pour l'insatant il n'avait pas de raisons de s'en plaindre.

**********************************

"X-mcKie? je peux entrer?"
Tereur frappait a la porte, le Lord soupira puis ouvrit. Il savait très bien ce que voulait ce dernier: de l'aventure. Ainsi il ne lui laissa pas le temps de parler:

"Bien, je considère l'équipage comme suffisant, nous partons demain, nous repasserons par Hell afin de te déposer avec ceux qui t'accompagneron. J'ajouterai que j'ose espérer avoir mout nouvelles de vos expeditions."

"Bien , vous allez donc proceder au marquage?

-Hum, oui, le sceau de la lune d'albâtre. J'y pensais justement...
Cela ne saurait tarder ne t'inquiète pas.

-Il va te falloir sacrifier beaucoup pour surplanté le sceau de la Lune Sanglante...

-Je le sais, c'est d'ailleur pour cela que si tu veux garder la marque de nôtre ancien équipage, je ne m'y opposerais pas.

-J'y reflechirait, et bien repose toi bien, Sorcier, tu vas en avoir besoin."

Sur ce Tereur repartit laissant le Lord seul une nouvelle fois. Un sourire s'esquissa sur le visage de celui-ci, il n'avait pas voulu le faire paraître, mais la perspective d'une nouvelle aventure le rejouissait au plus haut point...

tereur_de-mers



Le temps s'écoulait lentement, très lentement, trop lentement au goût de Tereur sur le navire. A part l'extermination de quelques vils humains impudents qui osaient tenter de les piller et la mise à sac de quelques ports isolés, rien ne se passait sur le vaisseau de la Lune d'Albâtre. L'ennui se faisait sentir. Il fallait une bonne aventure à l'équipage, quelque chose qui les sorte de cette torpeur.
Mais, étant donné que Tereur allait bientôt partir dans l'autre monde avec quelques unes des recrues, ils ne pourraient pas tous se retrouver sur une même quête. Il faudrait donc qu'une partie de l'équipage reste avec LordX pour imposer aux mortels la suprématie de l'équipage.
Tereur attendait donc que quelques membres viennent le voir pour l'accompagner dans les Terres Maudites.

ElLobo



Quand il revint à lui, ElLobo n'ouvrit pas les yeux. Il resta immobile, tant par habitude de se méfier que par incapacité de bouger le moindre doigt. Son corps était douloureux, engourdi. Il sentait sous lui une couchette et non le sol de pierre froid de la rue. Que s'était-il passé? Il lui fallait reprendre ses esprits et des forces pour pouvoir parer à toute éventualité.
Au bout d'un moment dont il ne pouvait estimer la durée, il s'éveilla à nouveau. Il entendit des brouissements de vetements autour de lui. Puis, une porte s'ouvrit et se ferma. Plus rien, le silence total. Il osa ouvrir un oeil, rapidement. N'ayant rien vu, il ouvrit le deuxième. La pièce où il se trouvait était vide, sombre, meublée de façon sommaire. Mais il sut immédiatement qu'il était à bord d'un bateau en raison des oscillations qu'il sentait. Il n'était pas attaché, avait la jambe vaguement bandée d'un chiffon sale et rougit, visiblement, par son propre sang. Fortuna épiait le moindre de ses gestes depuis le dossier d'une chaise toute proche. Il vint froter sa petite tête jaune et verte contre le menton de ElLobo. Le lien avait failli se rompre, mais les deux êtres étaient enfin de nouveau ensembles.
Que s'était-il passé? Combien de temps s'était écoulé depuis qu'il avait suivi LordX pour lui demander d'entrer à son service? Il se souvenait de la taverne, de la discution avec le capitaine, d'être sorti de cet endroit sordide. Ils avaient été suivi par des inconnus (inconnus de lui en tous cas) puis du début de la bagarre. LordX lui avait vite glisser que c'était le moment pour faire ses preuves en tant que combattant. Tous deux avaient lutté coude-à-coude puis le noir complet. Un vague éclair où il senti qu'on le trainait et plus rien. Enfin, le réveil dans cette pièce. Manifestement, s'il était encore en vie, il y avait une chance pour qu'il soit sur la Lune d'Albâtre, mais il pouvait aussi être sur un tout autre navire dans le but de faire chanter LordX...

tereur_de-mers



Tereur ouvrit la porte d'une des cellules de la cale. Le peu de lumière présente aurait empêché un humain d'y voir avant quelques minutes, mais il y voyait comme en plein jour. Un homme était assit sur une couchette, une jambe bandée. Il portait un perroquet sur l'épaule.

-Tiens, tu es enfin réveillé ! Considères-toi ici comme chez toi. Pour l'instant, nous n'avons guère mieux que cette misérable cellule pour te servir de quartiers, il faudrat donc t'en contenter, le temps que nous agrandissions ce navire.

L'homme semblait sceptique. Un homme - ou plutôt semblait-il - vêtu d'un long manteau noir qui venait lui parler comme s'il était des leurs ?

Soudain, un rugissement se fit entendre dans le couloir. Des grognements bestiaux se faisaient entendre, comme si un monstre affamé se tenait derrière Tereur. Le perroquet qui se tenait sur l'épaule de l'homme dans la cellule se mit à trembler. Puis un oiseau surgit. Du moins, c'état ce qu'il semblait être. Diablo, le plus fidèle serviteur de Tereur, un oiseau démon aux ailes membraneuses, aux yeux rougeoyants, à la peau écailleuse, aux serres crochues, avec une queue de lézard et des crocs dépassant de son bec crochu lui aussi.

-Ne t'inquiètes pas, tant que je ne lui en donnerais pas l'ordre, Diablo ne t'attaquera pas. Du moins, tant qu'il a quelque chose à se mettre sous la dent. !

Puis Tereur invita l'homme à se lever et à le suivre. Une fois certain que l'homme le suivait, il se rendit devant une autre porte et l'ouvrit. Un bandit, visiblement chef de sa bande, se trouvait dans la cellule. Il ne portait qu'un simple pantalon de cuir. Ses membres étaient tous entourés de lourdes chaînes, son torse était lacéré, déchiquetté. Lorsqu'il vit entrer Tereur, il se mit à gémir.

-Par pitié, achevez-moi ! Vous n'avez pas idée des tortures que je subis ! Achevez-moi !

-Très bien. Comme je suis généreux, je vais accepter. Diablo, tu peux en fiare ce que tu veux.

Le monstre fondit alors sur le bandit et plongeat ses serres dans son bras droit. L'homme hurlat de douleur quand les serres lui arrachèrent les muscles et la chair de son bras. Puis Diablo enfonca son bec dans ses entrailles, arrachant tout ce qu'il pouvait, faisant sortir les intestins du ventre du malheureux, et enfin il enfonca ses serres dans la tête du bandit. Ses hurlements d'agonie cessèrent immédiatement, et l'oiseau commenca alors à se repaître des organes du cadavres, laissant l'extérieur dans un état suffisamment convenable. Puis Tereur fit se relever le cadavre qui rejoignit les autres esclaves zombis sur le pont du navire.

-Vois-tu, ce genre d'homme ne mérite même pas qu'on l'achève. Ils font souffrir les gens autant que ce bandit vient de souffrir, mais eux ne les achèvent pas. Ils les laissent agoniser jusqu'à leur dernière forces. Maitenant, tu peux retourner te reposer. Le capitaine viendra te voir dès qu'il le pourra. En attendant, je te conseille de te préparer à perdre ton humanité, ou au moins une partie. J'ai l'impression qu'il reste de la vie en toi, tu vas devoir l'abandonner... pour autre chose.

ElLobo



Faible, ElLobo avait réussi à s'assoir sur sa couchette. Peu après cet effort, un homme entra dans la pièce sans aucun protocole ni préambule autre que ses bruits de pas dans le couloir vite suivi par des bruits "étranges". Il fut presque aussitôt rejoint par une créature qui lui fut présentée par l'homme comme étant sa bête et dont le caractère canibal semblait ne faire aucun doute. Fortuna et ElLobo tremblèrent à l'unisson. Cette "chose" faisait froid dans le dos et il était certain que mieux valait ne pas être ennemi avec cet homme si on ne voulait pas servir de diner à son chouchou.
Pourtant, une certitude se fit enfin dans l'esprit de ElLobo suite aus premiers mots de l'homme, il était sur la Lune d'Albâtre, soigné, dans ce qui semblait être sa cabine. Un "luxe" nouveau pour lui bien que sommaire sur ce bateau, la pièce étant sombre et pour ainsi dire vide. Mais il était en vie, en terrain ami.
L'homme lui dit de le suivre, ce qu'il fit difficilement. Ils se rendirent dans le fond de calle où étaient aménagées des geôles. Là, un homme était attaché et la bête de son compagnon, animal baptisé Diablo le bien nommé, tua et dévora une partie du prisonnier. Cette scène ressemblait fort à un avertissement et ElLobo en pris acte.
Ce qu'il venait de voir lui faisait encore froid dans le dos. Cet ... animal venait de tuer et dévorer cet homme. Ses jambes ne le soutenaient presque plus quand il se laissa tomber sur sa couchette, le coeur sur les lèvres. Il s'allongea, regarda longuement Fortuna. Il se redressa en prenant appui sur son coude. Sur la chaise, toute proche, il vit son épée, sa dague, sa bourse et les quelques effets qu'il avait mis dans son baluchon en quittant son ancien bateau. Fortuna lui apporta sa dague en 3 coups d'ailes. Il la fit tourner dans ses mains, tatant l'air devant lui, hésitant. Qu'allait-il se passer maintenant? Devait-il utiliser sa dague pour aller se reposer ailleurs? Se faire soigner là où il savait qu'il trouverait ce dont il avait besoin. Alors qu'il se posait les mêmes questions pour la vingtième fois de suite, de nouveau des bruits de pas se firent entendre dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordX-mcKie
Admin
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Localisation : Quelque part de sombre, très sombre... vous ne voyez pas? normal c'est sombre...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Jeu 15 Fév - 21:59

LordX-mcKie



"Enfin, te voilà de nouveau éveillé..."

ElLobo regarda le veil homme entrer dans sa cabine. Ses mots n'avait rien d'une question, plutôt le simple constat d'une chose qui n'aurait put être autrement.
Sans aucune gêne, le Lord passait en revue le maigre étalage des possessions de ElLobo. Il soupesa son couteau, en examina le fil, et fendit l'air devant lui d'un geste précis.

"Hum, bel objet... Il fend la réalité non? Et je suppose que tu ne sais faire cela que par le biais de cet... artefact?"

ElLobo ne savait s'il devait répondre ou se taire; il opta pour la solution intermédiaire, il aquieçat en silence.

"Evidemment que cela t'est impossible... la condition humaine, quel frein au pouvoir... evidemment tu pourrais la rejeter, laissé s'exprimer ton potentiel... Un choix interessant n'est-il pas?"

L'interessé ne s'exprimait toujours pas, il restait, l'air étourdi, assis sur sa couchette.

"Bien quand tu auras retrouver l'usage de la parole, je te ferais venir afin que tu me fasse part de tes intentions.
Tu as prouvé ta valeur au combat, même s'il te reste beaucoup à apprendre de beaucoup d'entre nous..."

Le Lord s'en retourna vers l'entrée,

"Ah, une dernière chose je te rends ton couteau, mais ce n'est pas la peine de t'en servir, il ne te sera d'aucuneutilité tant que tu ne seraspas venu me voir. Et referme moi cette faille de réalité, ça fait désordre"

-----------------------------------------------------------------------------------

Plus tard, ElLobo fut reveillé par un bruit étrange, on aurait cru percevoir le tintement d'une pointe contre une noix de coco vide. Il ouvrit les yeus et découvrit Fortuna aux prises avec un étrange résidu jaunâtre claquetant. L'oiseau attrapit le détritus et le jeta sur la couche.
C'est ainsi qu'il fit connaissance avec Murray, le crâne maléfique du Lord, actuellement empétré dans les couvertures du propriétaire de la couchette.

"Foutre Diable, ce piaf merite une leçon des plus noble! oui c'est cela, approche, approche que je te bouffe une aile!"

ElLobo prit la partit de ne plus s'offusquer du coté cannibal des "entités" de compagnie de cet équipage,

"Que me veux-tu?
-Le Lord désire te voir au plus vite sur le pont, tu sais ce qu'on dit... "marche ou crève!", un conseil: fais le bon choix!"

Et il monta sur le pont, comme annoncé precedemment , X-mcKie l'attendait, en compagnie de l'équipage. Tous semblait quelque peu nerveux...
Le capitaine semblait attendre le silence, et ce dernier ne se fit pas prier.

"Bien voilà quelque temps que vous avez posé le pied sur ce pont, il est temps désormais de ne faire plus qu'un avec ce batiment et sa symbolique. Vous n'êtes pas partis et je vous en félicite. Nous avons assez attendu et désormais, puisque vous avez tous eu l'occasion de faire vos preuves, vous allez pouvoir vous fondre dans les Trois Lunes. A partir d'aujourd'hui vous serez marqué, tous sentirons votre aura, votre bravour... et votre immortalité. Voilà les présents des Trois Lunes, et prenez garde, ce que les Lunes donnent, les lunes peuvent le reprendre.
Maintenant que ceux que cela n'effraient pas s'avance, prenez votre décision: abandonnez-vous aux Trois Lunes ou fuyez, fuyez vite car vous serez nos ennemis et votre esperance de "vie" en patirat serieusement."

C'est ainsi qu'ils furent marqués, marqués du sceaux de la Lune d'Albâtre. Cette dernière quitta le port qui la retenait depuis trop longtemps, non sans y laissés les marques de son immonde cruauté... Si parfois les Lunes donnent, Elles savent tout aussi bien prendre sans compter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zangara
Inconnu


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Sam 17 Fév - 23:49

Zangara supporta bizarrement mal l'application du sceau, il prit par ce rituel brutalement conscience qu'il était mort...
Son corps devint un moment éthéré, on entendit une longue plainte, puis il revint sur le monde matériel, plus affaibli avant.
Il avait donné de sa vie et de sa force dans le rituel. Effectivement la lune sait prendre. Son expérience au combat était comme diminuée mais sa volonté de par son allegeance décuplée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eaque
Goule dégénérée
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Entre ta vie et ta mort
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Lun 26 Fév - 1:03

ElLobo,

ElLobo sommenellait vaguement sur sa couchette mais était étrangement conscient de tous les bruits du navire. Quand il entendit les pas dans la coursive qui menait à sa "cabine", il se redressa. LordX entra, sans frapper, comme chez lui (ceci étant, c'était son bateau, il était donc bel et bien chez lui!). Il semblait plus vieux qu'à la lumière du jour. Le halo blafard diffusé par la vieille lampe à huile qui se balançait doucement au plafond faisait danser les ombres sur ses multiples cicatrices, lui donnant un air plus terrible encore. ElLobo était à la fois groggy, cloué sur place par sa fatigue et sa langue semblait peser des kilos, empâtée par une soudaine timidité. Il restait là. Ne pouvant rien faire d'autre que se concentrer pour ne pas oublier de respirer. Il entendait à peine les mots de son capitaine et pourtant, tous s'imprimaient clairement dans son esprit à la seconde où ils étaient prononcés.
LordX se dirigea vers la chaise, à portée de main du lit, sur laquelle était posée LA dague. Il s'en saisit ce qui fit frémir ElLobo et croasser Fortuna. Les mots qui suivirent le pétrifièrent. LordX connaissait LE secret de la dague! Mais comment? Jamais ElLobo n'en avait fait usage en sa présence ni même près de lui! De plus, il ouvrit une fente! Pourvu qu'il ne continue pas à la manier de façon aussi inconsidérée, sinon, les dégâts pouvaient être considérables, voir irréparables! Mais qu'il la pose non de non! Il la posa, tourna les talons et s'en fut non sans avoir dit à son nouvel acolyte de prendre soin de refermer la fente et que le pouvoir serait inefficace tant que ElLobo ne serait pas vraiment partie intégrante de l'équipage.

Les questions se succédaient dans l'esprit brumeux d’ElLobo et Fortuna, le voyant aussi agité, était inquiet. Mais aucune réponse censée ne venait. Rien qui puisse éclaircir ce mystère. Les idées s'embrouillaient de plus en plus et il ne parvenait plus à en maintenir l'écheveau. Il sombra dans un sommeil agité. Il fit des rêves étranges mêlant des crânes, des bêtes immondes, des chiens volants, des navires dévorants les pauvres erres tombés à l'eau. Il se réveilla plusieurs fois en sursauts et en sueurs, retombant aussitôt dans cette espèce de léthargie fiévreuse.
Il entendait à présent des bruits, si près de lui que cela ne pouvait pas être un rêve. Il réussi à s'extirper de sa torpeur pour se rendre compte que Fortuna était aux prises avec un..., avec une..., avec un crâne parlant qui l'invita à se rendre immédiatement sur le pont, où d'ailleurs il n'avait pas encore mis les pieds.
Là était tous les autres membres de cet équipage pour le moins... surprenant! Le capitaine demanda le silence et l'obtint presque immédiatement. Il prononça une espèce de discours qui s'apparentait davantage à un rite de passage. Il invita tous ceux qui étaient présents à confirmer leur volonté d'appartenir à la Lune d'Albâtre et ceux qui ne renonçaient pas étaient alors marqués, de façon indélébile. Non pas au fer rouge, mais plutôt au moyen d'une magie qui était totalement inconnu à ElLobo.

Après quoi, était-ce dû au grand air ou à la marque, il se senti mieux et resta sur le pont pour voir le large, l'immensité bleue qu'il aimait tant et pour faire un peu connaissance avec ses nouveaux "camarades".
Pourtant, il se sentait si différent d'eux, il était visiblement très distinct d'eux. Il ne leur ressemblait en rien. Il reconnu même avec un frisson glacé, malgré la brise tiède, certains des personnages de ses cauchemars.
Mais, il était pirate par choix! Il décida donc de faire quelques pas, Fortuna sur l'épaule, et de tenter de discuter. Il se dirigea donc vers celui qu'il avait déjà vu, le propriétaire de Diablo dont il ne connaissait pour le moment que la férocité de son animal. L'homme portait le "doux" nom de Tereur_des-mers. Quelle ironie avec un tel compagnon!

Mais ElLobo n'était pas au bout de ses surprises, loin de là.


Dernière édition par le Jeu 1 Mar - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesbatisseursdemondes.vosforums.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   Mer 9 Mai - 16:01

Ce matin nous nous sommes réveillés sous un ciel gris et menaçant - avec un soupir on s'est hissé de notre hamac, et nous avons entrepris de pêcher notre petit-déjeuner sans grand entrain. Voilà plusieurs jours que nous baignions dans notre solitude, moi Arganeon, pirate sanguinaire et cruel, et ce stupide dwarf qui habite l'autre côté de mon cerveau, qui combat pour la cause du bien. La schizophrénie c'est très bien quand tout le monde s'entend, mais dans mon cas cela devenait franchement insupportable de devoir écouter déblatérer cet ignoble saoûlard chauve sur les forces du bien et le devoir envers la juste cause.

Ce qu'il me fallait, c'était la compagnie de pirates cruels, qui aiment voir couler le sang, qui poussent des jurons colorés, qui se mettent des rosses comme ils respirent...

Nous lançâmes notre ligne dans les eaux troubles du vieux port - j'étais étouffée par la conversation joyeuse de ce petit rigolo qui m'habite - puis notre ligne accrocha une bouteille qui flottait en notre direction. Nous la hissâmes hors de l'eau, et en retirâmes un parchemin craquelé, dont le message était rédigé en un sang qui avait bruni en séchant.

Après lecture du message, je poussai un cri sauvage et victorieux, car LordX-mcKie m'invitait à rejoindre son équipage! Le dwarf cria à son tour, mais ce fut le bèlement d'un mouton qui aperçoit le loup aux mâchoires baveuses alors que le berger est endormi. Enfin j'allais pouvoir chasser cette influence du bien de mon être, m'investir toute entière dans ce corps de pirate qui était mien.

Je jurai à ce moment-là que plus jamais le dwarf empoisonnerait mon cerveau. Néanmoins, son emprise sur moi était forte, sa présence remontait à une époque lointaine où ( honte à moi ) je n'étais pas mauvaise comme aujourd'hui. Car il y a de longues années, nous fûmes amis, nous avions combattu côte à côte contre de viles créatures - lui, paladin, serviteur du bien et redouté de tous les non-morts, et moi enchantresse au service des érudits. Notre sort fut décide lors de la grande bataille contre Sendaii, qui me charma et me détourna de mon chemin. Sous son emprise je me suis mise à attaquer mes frères et soeurs de guerre, je tailladais leur chair fraîche et rose. Dès lors, j'ai été bannie de mon monde, destinée à errer à jamais, seule, loin des terres fertiles. Mon ami Dunaf m'accompagna, dans l'espoir de me libérer de l'emprise du Mal, il s'insinua dans mon esprit au point de faire partie intégrante de mon corps, et empoisonne mon existance depuis ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre premier: les débuts de la Lune d'Albâtre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» roman fantastique -- premier chapitre
» Digiscopie: premier quartier et lune couchante
» [Green, Simon R.] Darkwood - Tome 1: La Nuit de la Lune Bleue
» Mes débuts au PASTEL
» Semaine 1: Prologue et livre 1er, chapitre 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les trois Lunes :: Les RP :: Rp en cours sur Zepirates : La Lune d'Albâtre-
Sauter vers: