Les trois Lunes

Et la prophétie de la trinité du chaos s'accomplira...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pour l'instant j'écris ici:

Aller en bas 
AuteurMessage
Korndebouk
Inconnu
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Un certain endroit, placé quelque part...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Pour l'instant j'écris ici:   Dim 14 Jan - 17:34

[HRP] Jusqu'à ce que le "high way bidule truc" soit complet, j'écrirais ici Wink [/HRP]


Finalement, Korndebouk en était arrivée à la conclusion suivante:
"Je n'ai aucune idée d'où peut avoir été emmenée Shinzou, ni par qui. Et puis, si elle n'est pas capable de se débrouiller seule, elle ne servirait à rien au sein de notre équipage."
Au fond d'elle, Kornette se fichait quand même un peu de l'hybride. Elle aurait pu lui être utile, mais Kornette n'avait pas véritablement besoin d'elle.

Donc, la démone se hissa jusqu'à la petite plate-forme où se trouvait, il y a peu, le dragon de pierre. A l'intérieur de l'imposante grotte, l'air était lourd, presque palpable. On se sentait difficilement rassuré dans ce genre de lieu. Comme la noirceur de l'endroit ne laissait rien paraître, l'imagination travaillait énormément. On pouvait donc imaginer toutes sortes de choses, des plus dangereuses au plus repoussantes.
"Je comprend pourquoi on dit que cet endroit est inexpugnable. Ce n'est plus le physique qui compte ici, c'est le mental. Même moi, qui ai vécu tant de choses avec la lune, ne me sent pas bien. Allons, courage, ce n'est qu'un bête trou dans une montagne souterraine."
Mais la volonté de Kornette n'était qu'illusion. Elle avait peur. Pas le genre de peur que n'importe qui a. Elle avait peur parce qu'elle connaissait les lieux. Elle y avait déjà été, mais ses souvenirs refusèrent de remonter à la surface. Tout ce dont elle se rappelle, c'est que cet endroit lui avait laissé un très mauvais souvenir.
"Bon, quand il faut y aller, il faut y aller !"
Ces paroles ne changèrent rien à l'oppression qu'elle subissait mentalement. Après un moment interminable, elle mit un pied devant, et commença à avancer.

Kornette eut l'impression que des années durant, elle marcha dans le long couloir. Finalement, elle arriva à une intersection.
"Cool, déjà des complications."
Ne voulant pas rester statique trop longtemps, de peur de ne pouvoir repartir, elle se dirigea directement vers la gauche. Une dizaine de pas plus loin, une autre intersection. A chaque fois qu'un chemin se divisait, elle prenait à gauche, ne réfléchissant pas plus que ça. Au bout d'un moment, elle déboucha sur une très grande salle. Un:
"Voilà enfin notre invité !" rententit, suivit d'un rire sardonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korndebouk
Inconnu
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Un certain endroit, placé quelque part...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Muhademouha   Sam 20 Jan - 23:33

"Voilà enfin notre invité !"

Kornette était au bord de la folie.
"Voilà enfin notre invité !"
Pour la énième fois, elle se retourna d'un sursaut.
"Voilà enfin notre invité !"
Ses pensées étaient confuses.
"Voilà enfin notre invité !"
Elle était complètement perdue.
"Voilà enfin notre invité !"
Elle allait très mal.
"Voilà enfin notre invité !"
Elle ne contrôlait rien.
"Voilà enfin notre invité !"
Elle s'évanouit.

Elle ne resta inconsciente que 5 minutes. Tout semblait calme à son réveil. Pourtant, elle se souvenait très bien de ce qui s'était passé. Au moment où elle s'était retournée pour voir qui parlait, elle n'avait rien vu. Puis cette même phrase avait retenti derrière elle, et... même scénario. Cela s'était passé ainsi plusieurs fois, jusqu'à ce qu'elle perde la tête et tombe de fatigue.

Le plus étrange, c'est qu'elle connaissait cette voix sans la connaître. Une voix qui l'avait hantée pendant bien longtemps, elle ne savait plus pourquoi. Une voix qui, pour Korndebouk, était l'horreur même. Une horreur sans nom, puisque, toujours pour Kornette, presque sans origine.

Kornette resta immobile un long moment, tentant vainement de faire resurgir des tréfonds de sa mémoire l'origine de cette peur qui la térifie tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korndebouk
Inconnu
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Un certain endroit, placé quelque part...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Des regards, un regard, le regard.   Jeu 25 Jan - 23:47

Après plusieurs instants d'intense reflexion, Kornette se releva et se remit en route, tournant toujours à gauche, pour ne pas perdre sa logique.

-Mais qu'est-ce que je fous là moi?
Elle était revenue sur ses pas. Et pourtant, normalement, en tournant tout le temps à gauche, on s'engage dans un lieu différent de la première fois. C'était à n'y rien comprendre. De plus, l'impression d'avoir des regards constamment braqués sur son dos s'était fait plus pressant. Et le plus étrange, c'est que comme la voix, ce "regard" lui rappelait vaguement quelque chose. Et comme pour la voix, il avait rapport à une horreur enfouie au fond de Kornette. Et comme la voix, elle ne parvenait pas à savoir d'où ça venait.

Elle repartit finalement, mais en tournant tout le temps vers la droite cette fois. Tout sembla marché sur des roulettes, jusqu'à:
"Voilà enfin notre invité !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korndebouk
Inconnu
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Un certain endroit, placé quelque part...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Rencontre... tant attendue si je puis dire !   Mer 14 Fév - 1:09

"Encore ! se dit Kornette en son for intérieur. Encore cette voix, non plus la peine que je me retourne, pas pour me perdre."
Et, déterminée, elle s'en alla, tournant toujours à droite. Les mêmes paroles, inlassablement, se répétaient. Mais, Korndebouk avait érigé une défense mentale telle qu'elle n'en était plus déconcentrée. Et il semblait que plus Kornette arrivait à se défaire de ces voix, plus le "chemin" se révélait. Quel chemin ? Ça, la démone ne le savait point, mais elle savait qu'elle se devait de le suivre. Pourquoi ? Certainement pour Shilkäh, mais aussi pour autre chose, quelque chose que Kornette n'arrivait pas à saisir, quelque chose enfoui au plus profond d'elle-même, quelque chose qui expliquerait tout. Alors que quand les voix l'obnibulaient, les passages étaient sinueux et infinis, à présent, le chemin était parfaitement rectiligne et unique. Elle déboucha enfin sur une grande salle, bien éclairée et superbement décorée, le genre de pièce assez rare dans les grottes.
"Voilà enfin notre invitée !"




Après tant d'années...

Cette voix-ci était beaucoup plus glaciale, ténébreuse, terrifiante que toutes les autres réunies. Cette voix-ci était du genre impitoyable, tranchante, perçante. Toutes les autres voix étaient de lamentables copies qui reflétaient à peine l'horreur de cette voix, encore moins ça perfidie et sa perversité. Voilà pourquoi Kornette y réagit. Elle en resta figée, tendue. Elle n'osa même pas tourner la tête en direction du "parleur". Et quand elle le fit enfin, c'était pour n'apercevoir que sa longue cape noire et ses bottes. Tout le reste de la personne se trouvait plongé dans le noir le plus total. Seuls deux yeux rouges sang apparaissaient dans cette pénombre. Et pourtant, toute la pièce était extrêmement bien éclairée, presque trop pour Korndebouk.
"Qui... qui êtes-vous ? Déglutit Kornette.
-Comment ? Vous ne me reconnaissez pas ? J'en suis vexé, vraiment."
Il fît un pas, un seul et le mur blanc qui séparait les souvenirs liés à la voix de resurgir se brisa, laissant passer un flot incessant d'images toutes plus horribles les unes que les autres.
*******

Un petit garçon (et oui, à cette époque, il ne faut pas l'oublier, c'était encore un garçon) naïf, heureux et très curieux. Il découvre avec joie tout ce qui l'entoure. Il observe tout avec attention. Il fait des expérience. Il veut tout apprendre, tout savoir. Mais, ce jour-là, comme une prédiction, il est morne, taciturne, presque triste. Il sent la tension de ses parents. Il sait que quelque chose de grave va se passer, il ne sait pas quoi. Il est trop petit, on ne veut pas lui expliquer. Un visiteur, de grosses bottes, une grande cape noire. Ses parents sont tout énervés. Une voix désagréable, et plus encore. Des explications balbutiées. Des éclats de voix. Des cris. Des coups même. Des pleurs surtout. Des yeux rouges se braquent sur le petit être inoffensif.
"Tu es trop jeune, je te tuerai quand tu auras l'âge de pouvoir te venger."
Puis, les bras affectifs qui disparaissent, remplacés par ceux d'adultes agressifs, toujours mécontents. Le petit garçon a perdu toute naïveté, toute joie de vivre et toute curiosité. Plus rien ne l'intéresse. Seul cet évènement, qui l'obnubile à longueur de journée. Tellement, que finalement il oublie l'évènement en lui-même.
*******

Tirée de sa torpeur, Kornette s'écrie:
"VOUS !?!
-Ah, enfin, j'ai bien eu peur que vous m'eussiez oublié.
-Qu'est-ce que vous me voulez à la fin ? Détruire mon enfance ne vous suffit pas ?
-Tout de suite les grands mots, n'est-ce pas. C'est de la faute à vos parents, si seulement ils avaient été un peu plus intelligents...
-Qu'est-ce que vous insinuez ?
-Qu'ils n'ont pas été très malins, et qu'ils auraient du capituler dès le début, dès VOTRE naissance !
-Que...
-Et oui, ils auraient mieux fait de me donner leur enfant, cela aurait mieux valu pour eux.
Kornette fulminait, plus elle en entendait, plus elle voulait détruire cet être infect qui avait tout détruit dans sa vie.
-Et qu'a à faire Shilkäh là-dedans ?
-Ah oui, elle... Eh bien, il me fallait un appât, non ?
-Espèce de..."
N'en pouvant plus, elle s'élança. Elle tira Exil'um de son fourreau et asséna de toutes ses forces un coup... dans le vide ! Là où quelques instants plus tôt se trouvait l'être abject visé.
"Du calme, vous pourriez vous blesser. Vous savez que ça coupe ces machins-là, c'est dangereux !
-Rrrr !
-Allons, discutons comme des personnes bien élevées, ne nous mettons pas au niveau de la bête sauvage."
Kornette, alors que sa fureur était à son paroxysme, se jeta sur tout ce qui bougeait, ratant sa cible à chaque fois. Son ennemi semblait être immatériel. Soit la lame fendait du vide, soit elle fendait du vide. Elle ne réussit même pas à effleurer la cape noire de la personne.
"Celà ne sert strictement à rien. Vous vous fatiguez pour rien. Je suis un magicien trop habile pour me faire avoir par une bête épée, aussi tranchante soit-elle.
-Un magicien?
-Eh oui !
-Dans ce cas je vous défi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korndebouk
Inconnu
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Un certain endroit, placé quelque part...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: petit briefing au sujet de la magi et des duels...   Mer 14 Fév - 22:36

Il éclata de rire.
"MUHAHAHAHA !!
Ce rire empli vite toute la pièce, peut-être même la grotte entière. Kornette resta stoïque, déterminée.
-Vous rigolez, petite !
-Oh mais bien sûr que non.
-Vous n'êtes pas de taille.
-C'est ce qu'on va voir.
-Sais-tu ce qu'est un duel, un VRAI duel de magiciens démoniaks ?
-Non, mais je vais apprendre.
Le même rire, deux fois plus fort.
-<<Je vais apprendre !>> dit-il en faisant une mimique ridicule, tu ne pourras pas apprendre, tu seras morte bien avant.
-C'est ce qu'on va voir.
Encore le même rire.
-C'est rare que je rigole tant !
Il était presque plié en deux. Kornette avait envie d'en profiter, mais elle voulait se prouver, ainsi qu'à cet abject personnage, qu'elle serait capable de le surpasser.
-Rigoler, tant que vous le pouvez. Parce que d'ici peu, vous ne pourrez plus rien faire.
-Trêve de rigolades ! Se reprit-il devenant sérieux, donc, si je comprend bien, je dois tout vous expliquez pour que nous puissions faire un duel dans les règles de l'art.
-Oui.
-C'est gênant. Mais tan pis, je prendrais ce temps, pour le plaisir. Depuis le temps que je ne m'étais pas mesuré à un magicien. Encore que, en êtes vous vraiment un ?
-Oui.
-Bien....... Mais dans le doute, je ré explique TOUT. La magie démoniak ne ressemble en rien à tout autre magie. Elle a la particularité suivante: au lieu d'incantations à réciter, il y a des gestes de "danse" à exécuter. C'est pour cela que la souplesse exerce un rôle primordial dans cette magie. Le mimétisme est tout aussi important, puisque pour contrer un sort, il faut bouger de la même manière que le lanceur de sort, à quelques secondes près. Donc, plus un sort est puissant, plus il est difficile de le lancer, et encore plus de le contrer. Il suffit parfois d'un détail pour que tout échoue.
-Tout cela je le sais.
-Maintenant, lors d'un duel, deux magiciens s'affrontent. Ils se trouvent chacun dans un cercle dit "vital". Le but du duel, est de faire sortir l'adversaire de ce cercle. Si l'un des magiciens sort du cercle pendant le duel, il en meurt. Chacun leur tour, les duellistes lancent un sort.
-C'est tout ?
-Lorsqu'un duel est engagé, rien ne peut l'arrêter et un des duelliste est forcé de mourir. Alors, toujours partante pour un duel digne de ce nom ?
-Et comment, prépare-toi à mourir ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korndebouk
Inconnu
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Un certain endroit, placé quelque part...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Ahlala, je dois tout réécrire !   Sam 24 Fév - 23:41

Un duel... bien déséquilibré !

Ils tracèrent tous deux un cercle à la chaux, Kornette suivant les indications de sont ennemis. Ensuite, ils firent un trèfle à quatre feuilles à l'intérieur de ce cercle. Puis, pour celer leurs vies aux cercles, ils firent couler une goutte de sang au centre parfait du cercle.
"Et voilà, maintenant, l'un de nous deux doit forcément mourir.
-Gloups"
Le magicien commença. Kornette faillit oublier de reproduire les gestes, mais se rattrapa de justesse. A la fin de l'enchaînement, Korndebouk se sentît glisser en arrière, lentement, mais glisser quand même. Dans un pur réflexe, elle se jeta en avant, ce qui la sauva de justesse. Avec un sourire narquois, le magicien persifla:
"La chance du débutant !"
Kornette ne releva même pas, trop concentrée à essayer de retrouver un bout de son court enseignement. Mais rien ne lui revenait.
"Eh bien ! S'impatienta l'autre, C'est quand vous voulez !
-Je prends mon temps, puisque j'en aie...
-Ah, petit détail que j'ai omis de citer: Si un des duellistes ne joue pas pendant 60 secondes, son tour passe.
-HEIN ? s'écria Kornette, mais dans ce cas, il ne me reste plus que... 30 secondes !
Affolée, elle se mit à réfléchir deux fois plus vite.
-19... 18... 17...
Elle n'arrivait définitivement à rien.
-10 ... 9... 8...
Tout à coup, une voix s'immisça dans son esprit, une voix et une image. Cette voix lui disait quoi faire, et l'image le montrait. Désespérée, elle suivit ces conseils de dernière minute. Au final, elle fit un espèce de tango, suivi de quelque pas de carioca. Le tout était assez ridicule.
-MUHAHAHAHA ! Vous espérez me faire croire que CA, c'est de la magie ?
-C'en est ! Affirma Kornette, peu sûre d'elle."
TOus furent surpris du résultat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korndebouk
Inconnu
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Un certain endroit, placé quelque part...
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Résultat... Surprenant !   Dim 25 Fév - 0:04

La terre se mit à trembler. Des blocs de pierre se mirent à se détacher des parois. Bientôt toute la grotte trembla. Kornette ne put croire que ce fut elle qui déclencha tout ça. Alors que cette dernière regarda, fascinée et étonnée la pièce entière trembler, le magicien en profita pour disparaître. Kornette se rendit vite compte qu'elle ne pouvait bouger, bloquée par son cercle.
<<Vite ! Il faut sortir de cet endroit malsain ! Mais comment faire, je fais un pas, et paf, je suis morte... >>
Un roc énorme tomba tout près d'elle.
<< Une solution, VITE !!! Il me faut une solution. Comment ce salopard a-t-il pu s'en aller ? Comment a-t-il fait ?>>
Kornette était tentée de mettre un pied en dehors du cercle, mais les paroles
du magicien lui revenait sans cesse en tête. C'est alors qu'elle eut une idée. Comme elle était seule, impossible qu'il y ai le moindre duel, donc le cercle ne pouvait pas agir. Prudemment, elle posa son pied à l'extérieur du cercle vital. Rien ne se passa. C'est donc rassurée qu'elle se mit à marcher, pour entendre quelques secondes plus tard un énorme boum dans son dos. Un rocher venait de s'écraser pile poil sur le cercle vital de Korndebouk. La porte d'entrée était bloquée par un gigantesque tas de gravas. Donc, notre héroïne se mit à chercher une autre issue. Elle tombe sur une petite porte, qui donnait sur un petit corridor. Espérant vivement que ce corridor menait à une sortie, Kornette couru. ET là, elle tomba nez à nez avec... Shilkäh ! Dans sa haine contre le magicien, elle en avait oublié le pourquoi de sa présence en ces lieux. Vite elle la chargea sur ces épaules et continua son chemin. Le passage débouchait sur un cul-de-sac. Kornette fit rapidement demi-tour. Les parois s'étaient tellement effrités que la salle était devenue un labyrinthe. Une fois à la porte d'entrée, ou de sortie, Kornette se mit à déblayer le chemin. Mais c'était peine perdue. Quand tout à coup:
"Aaaaaah !!!
-Hey ! Du calme, c'est moi !
-...
-C'est Shinzou, tu te rappelles ?
-Ah ce n'est que toi. Je t'ai pas reconnue sous cette forme.
-Moui, m'enfin, besoin d'aide ?
-Et comment ! Tu vas tous nous toucher et ainsi nous aurons tous la même forme immatérielle.
-Mais j'ai jamais fait ça moi.
-Ce sera une première, c'est pas grave.
-Je sais même pas si ça marche.
-On a pas le choix, aller !"
Shinzou reprit forme normale, tcouher le bras de Kornette et la jambe de Shilkäh avant de redevenir fantôme. L'alchimie marcha. Elles purent donc, toutes trois, retourner au navire de la lune sanglante sous cette forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour l'instant j'écris ici:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour l'instant j'écris ici:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon manga pour l'instant
» [Collection] Rêves bleus (éditions des Remparts)
» Un bonjours à tous de remi80, le petit nouveau (pour l'instant)
» Window live hotmail
» [AIDE] connexion impossible sur les réseaux voix des 4 opérateurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les trois Lunes :: Reliques :: Les tribulations d'une démone en enfer-
Sauter vers: